Lâchez prise

« En Ontario il vont pas réouvrir les écoles avant sept… » Ta geule

« En Alberta, le taux d’infect… » Non

« L’OMS a dit que la Suèd… » ZIP IT

« Mais la Corée du S… » La ferme

« OUI MAIS TAIWAN LÀ »

ON S’EN CALISSE.

Lachez prise.

Arrêtez de faire ça. Ça sert à rien, sauf à vous faire frustrer. Frustrer pour rien. Parce que ces comparaisons, ça veut rien dire. Niets. Nothing. Nada. Ardjienpentoute.

On est pas dans un concours de qui a le plus beau terrain du quartier. Ce que font les autres provinces ou pays et, encore plus, leurs statistiques, présentement, en avril 2020, ça a une valeur qualitative de 0. Les seules données importantes, ce sont les nôtres. Et encore là, il faut les mettre comme il faut en contexte.

Tonton Horacio essaie de vous le faire comprendre très souvent: Il est IMPOSSIBLE de tirer des conclusions sur les statistiques comparatives interprovinciales et encore plus internationales. Parce que PERSONNE ne compte de la même façon. Et ça peut faire une maudite grosse différence.

Comme notre directeur national de la Santé publique, affectueusement surnomée « le ti poulet portuguais » par moi et moi seule, l’a expliqué, au Québec, on utilise le calcul le plus pessimiste pour déterminer les décès dûs au Bat-virus. Si quelqu’un de positif ou de soupçonné positif à la coco meurt, on considère qu’il en est mort et on le mets dans les statistiques. Alors que dans d’autres endroits dans le monde, seules les personnes dont on sait hors de tout doute que la mort était liée directement à la coco sont comptées. Ce qui veut dire que Marie-Soleil Tougas dans Chop Suey là, avec sa sclérose en plaques, si elle était positive au virus de bière mexicaine, son décès serait automatiquement coco ici, alors qu’ailleurs, ils pourraient chercher à prouver que c’était pas la sclérose qui l’a tué avant de l’ajouter aux statistiques.

Si vous avez pas compris ma référence, retournez regarder la Pat Patrouille, bande de foetus.

Perso, je préfère la méthode québécoise. Parce que coco, on la connaît pas encore full bien et j’aime mieux être trop prudente que pas assez. Autre fait qui rend la comparaison statistique nulle et inutile: Certains pays ne calculent que les morts en hopitaux. L’Angleterre a vu son décompte jumper de 1000 décès d’une shot au moment où elle a décidé d’ajouter les décès en centre d’hébergement pour aînés.

Ce que j’essaie de vous dire, c’est de cesser d’essayer de comparer le Québec pour savoir si « on fait la bonne affaire » ou pas. Parce que les chiffres ne veulent rien dire. Parce que le Québec est une société distincte, et pas juste dans ses origines et son histoire. Notre géographie, notre démographie, l’étalement de notre population, nos valeurs, cibole, même notre religion « identitaire » est différente des autres provinces. Les protestants et les catholiques ont des visions différentes de la charité et de l’expression « aider son prochain ».

Je vois jour après jour partout, télé, radio, réseaux sociaux ou jasette de machine à café à distance, des gens utiliser des exemples internationaux ou historiques pour essayer de décider si « on » gère bien la pandémie. Ou plutôt, pour décider qu’on gère mal la pandémie et qu’on va tous mourrir et c’est la Suède et Taiwan qui vont prendre le contrôle du Monde post-covid.

Mais vous ne le savez pas, parce que toutes vos preuves veulent dire fuck all. Il n’y a aucun moyen de savoir si la Corée du Sud nous bullshit sur ses statistiques. Il n’y a aucune moyen de savoir si un avion contenant un passager infecté ne se déposera pas en Suède dans 3 mois et le que BOUM, foyer d’infection, et regardez donc virer leur situation boute pour boute.

C’est pas fini. Le déconfinement, ça n’est pas le signe que la pandémie est finie. Le fait que vos mousses s’en vont à la garderie lundi, c’est pas le signe que c’est le temps de regarder le photo finish pour déterminer le podium.

On n’a pas de vaccin, on n’a pas de traitement, et on manque de sédatifs et d’anesthésiants.

Franky boy et Ti-poulet portuguais vous parlent de la deuxième vague discrètement pour pas vous faire peur. Mais l’Histoire est claire, des pandémies de cette envergure, ça a toujours plus d’une vague et ça dure DES ANNÉES.

Avant de savoir quelle méthode a été la plus efficace et quel État ou quelle province a « gagné » la pandémie, ça va prendre plusieurs années APRÈS la fin de la crise. L’OMS va devoir colliger les statistiques de partout dans le monde et décider d’une méthode de calcul standard pour pouvoir comparer les résultats. Ensuite, ils vont devoir contextualiser par rapports aux réalités de chaque pays, par exemple, la date de l’atteinte du 10e patient confirmé, la date de la confirmation de transmission communautaire, la densité de population, les régions touristiques etc.

Je sais que vous voulez savoir et je comprend pourquoi. Savoir, c’est sécurisant. Même quand c’est le pire scénario, c’est sécurisant. Et on se méfie des autorités. Je peux pas vous donner tors là dessus, c’est même sain de garder une dose de scepticisme face aux dirigeants. Donc on cherche à savoir s’ils sont en train de sacrifier des vies pour l’économie.

Personnellement, je suis d’avis que non, la CAQ n’est pas en train de nous tuer sur l’autel du DOW Jones. Pourquoi? Parce que les USA sont en train de le faire, et leur discours est foutrement moins rassurant que celui de Tonton Poulet et L’homme qui aimait trop sa soeur selon Infoman. Aux USA, Trump dit au gens que l’hydroxychloroquine est un traitement efficace (aucunement prouvé hors de tout doute, certaines études disent même que ça précipiterais le décès au lieu de le prévenir), que c’est juste une grippe (si c’était juste une grippe, on aurait déjà un vaccin), que seuls les vieux vont en mourrir (on ne le sait pas vraiment encore, tout ce qu’on sait, c’est qu’ils meurent en premier), qu’on doit se faire une immunité communautaire (personne ne sais si les guéris sont immunisés, ou si la dite immunité est à perpétuité) et qu’on doit relancer l’Économie à tout prix. Certains gouverneurs sortent même du « Grand-maman serait fière de se sacrifier afin de sauver l’avenir de ses petits enfants ».

Le Trio d’Enfer (Dany Girls, Poulet et Frank) ne tient pas ce genre de discours. Si parfois ils ont été maladroits dans leurs communications (l’immunité communautaire, l’ouverture des écoles) jamais ils ont dit qu’on sacrifierait des aînés pour pouvoir recommencer à magasiner chez Best Buy. On en a perdu plus que nécessaire, des aînés, mais c’était pas parce que Franky boy voulait faire plaisir à ses chums de gars.

Est-ce que je pense qu’on fait tout ce qu’il faut? Oh God NON. Personnellement, le masque, j’aurais continué à ne pas l’interdire, (il a jamais été interdit, jamais, arrêtez de dire qu’Horacio voulait pas que vous mettiez de masques, c’est jamais ce qu’il a dit, il a juste dit que le masque ne protégeait pas assez pour qu’il soit recommandé) tout en ne le recommandant pas non plus.

Oui en Chine et dans l’! »/$% de Corée du Sud, tout le monde a des masques. En Chine ça fait des années qu’ils en portent à cause du smog et ça leur a pas servi à grand chose. En Corée, le masque fait partie d’une trollée de mesures de distanciation sévères et il est impossible encore à ce moment de déterminer laquelle a été la plus efficace.

Ici au Québec, j’en ai vu des masques. Hier, au service à l’auto chez McDonald, j’ai vu un livreur avec un masque.

Sur le menton. Tsé, il voulait parler à une madame pis avec le masque ça va mal.

Donc il va toucher son masque avec ses doigts potentiellement pleins de bat-virus pour se le remettre sur le nez.

Il est pas crétin, le livreur du McDonald. C’est un être humain comme nous tous, qui n’a pas une formation complète en santé pour lui expliquer les tenants et aboutissants de l’utilisation d’équipement de protection. Et c’est pas comme si on lui avait pas dit, au livreur, de faire attention à son masque. On nous martèle les oreilles avec ça. Mais il était où son masque hier? Pas sur sa bouche et son nez.

J’ai compris que le masque était une mauvaise idée quand j’ai vu les photos de l’arrivée du USS Comfort dans le port de New York il y a un mois. Il y avait une FOULE de gens sur les quais pour voir le navire arriver. La grande majorité portait des masques. Et ils étaient collés comme la veille du jour de l’an à Time Square. Beaucoup de nez non couverts, beaucoup de masques sur le menton ou dans le cou.

Pensez vous vraiment qu’il n’y a pas eu de contagion? C’était exactement ce que Poulet nous disait: le masque crée un faux sentiment de sécurité, et (là c’est moi qui paraphrase) il rend les occidentaux épais.

Ce que j’essaie de dire, c’est qu’au Québec, on n’est pas vraiment programmés pour porter des masques. Il n’y a pas une énorme culture du « tiens ma bière pis watches ça! » en Corée du Sud.

Enteka, je m’éloigne du sujet. Horacio, Danielle, JF, Mathieu, Pierre et François n’ont pas un parcours sans faute, loin de là. Mais selon moi, tout pointe vers des gens qui font du mieux qu’ils peuvent avec les informations qu’ils ont. On ne peut pas contenter tout le monde en temps normal, et présentement c’est encore pire. Et on aura beau hurler qu’ils auraient dû pendant 435 ans, ça ne changera rien. Pauline Marois n’aurait pas dû pitcher les infirmières à la retraite après avoir empêché la relève d’être formée. Gaetan Barette n’aurait pas dû… Ben il aurait pas dû faire de la politique point, si on veut être francs, (je m’excuse sincèrement à mon devoir de neutralité, mais là… j’ai mes limites.). Mais ils l’ont fait et on est pognés avec les résultats de 20 ans de négligence à multiples niveaux dans le système de Santé public. C’est un gros ragoût de marde que le gouvernement en place présentement doit nous convaincre de manger.

Et si vous avez lu mon dernier texte, vous savez qui je blâme pour ça.

Déposez vos graphiques.

Arrêtez de demander partout à tout le monde pourquoi on fait pas comme XYZ. Prenez des notes, et attendez 2 semaines avant de les partager sur Facebook après les avoir relues et décidé qu’elles sont toujours pertinentes.

Gardez votre énergie pour des choses plus utiles et importantes. Comme passer du temps avec vos tout petits avant le retour au travail.

Vous pourriez faire des tartelettes portugaises en famille!

(ce texte n’a pas été révisé pour les pheautes de phrensès parce que l’auteure est paresseuse et manque d’ambition. Elle n’aspire pas à devenir virale et elle s’en calice un ti peu, c’est l’heure d’aller souper) 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s