L’orientation ignorée

Aux États-Unis, la parade de la Fierté est pour la communauté LGBTA, dont les initiales indiquent Lesbians, Gays, Bisexuals, Transexuals and Allies.

Cependant, beaucoup de gens militent pour que le A soit réattribué. Pour Asexuals, Aromantics and Agendered. On garde Agendered pour un autre billet, mais on va parler des deux autres.

Qu’est-ce que l’assexualité? Le dictionnaire ne vous aidera pas, le terme n’est pas encore reconnu. Mais il s’agit d’une absence de désir sexuel.

Non, ce n’est pas une maladie.

Non, ce n’est pas dû à un traumatisme.

C’est une orientation sexuelle, au même titre que l’hétéro, l’homo ou la bisexualité.

C’est rare (entre 1 et 3% de la population), mais pas du tout anormal.

(et je vous encourage fortement a faire la distinction entre inhabituel ou rare et anormal. Ce n’est pas parce qu’on en croise rarement que c’est anormal)

Mais c’est un concept très difficile à comprendre, je sais. Dans une société ou tout tourne autour du sexe le concept même d’une personne qui n’éprouve pas de chatouillis dans les parties intimes (ou qui en éprouve, mais n’a aucun intérêt prendre une action quelconque par rapport à ces chatouillis) semble tout droit sorti d’un roman de science fiction.

Mais je vous jure que ça existe.

Site du Assexual Visibility and Education Network

Comme pour toutes les orientations sexuelles, l’asexualité peut être vécue à différents niveaux. Certaines personnes ont zéro intérêt pour le sexe et les contacts physiques, d’autres ont besoin de chaleur humaine, mais ne sont pas intéressés à avoir des relations sexuelles complètes. D’autres encore vont être en couple avec des personnes sexuelles et avoir des relations sexuelles, mais ce ne sont pas eux qui les initient et ils peuvent facilement s’en passer sans problème. Ils le font par amour et pour partager de l’affection, ce n’est pas pour eux une façon de répondre à un besoin physique ou de soulager un désir. Il y a même des asexuels qui se masturbent régulièrement, pour relaxer, ou soulager une excitation physique, mais n’ont aucun intérêt a une relation avec partenaire. Bref, ce n’est pas seulement une question d’absence de désir physique, c’est beaucoup plus complexe que ça.

Attention, il ne faut pas confondre orientation sexuelle et orientation romantique. Je me définie comme bisexuelle, mais je suis hétéroromantique. Il y a des aromantiques chez les asexuels, mais beaucoup sont romantiques et peuvent être hétéro, homo, bi ou panromantiques.

Je vais vous parler de Elisa Hansen, qui fait des vidéos sous le pseudonyme de Maven of the Eventide. Elisa est très ouverte à propos de son asexualité. Elle se définit comme biromantique et a été en couple régulièrement depuis sa puberté. Elle est mariée et a donné naissance a son fils Grey il y aura bientôt un an.

Elisa aime profondément son mari Paul. Il n’est pas asexuel, mais il comprend son orientation et n’a aucun problème avec. Lorsqu’elle a annoncé sa grossesse, certaines personnes lui ont posé la question « comment peux-tu être tombée enceinte si tu est assexuelle? Avez-vous utilisé la fécondation in vitro? Ou est-ce que tu t’es forcée à avoir une relation contre ton gré? ».

Ok, petit conseil de mantante, je peux tout à fait comprendre que vous vous posiez ce genre de questions, mais, si vous ne connaissez pas très bien la personne, s.v.p. fermez-vous la gueule et mêlez vous de vos affaires. C’est extrêmement indélicat de demander ces choses et à la limite insultant. Si c’est une question que vous ne poseriez pas à un hétéro que vous ne connaissez pas, ben, ne la posez pas au gay, trans, bi, ou a, que vous venez de rencontrer. Et utilisez Google pour répondre à votre question. Je vous garanti que vous allez trouver la réponse à votre question quelque part. Ou posez-là à matante Elise, ça va me faire plaisir de faire les recherches pour vous! 😉

Comme je l’ai dit, Elisa est très ouverte et compréhensive et a donc répondu en détail aux questions. Grey a été conçu de la manière traditionnelle, dans le lit conjugal. Elisa n’est pas intéressée par le sexe, mais elle aime l’affection qu’elle reçoit de son mari et apprécie le fait de se sentir désirée. Ce n’est pas un feu brûlant de passion, mais ça reste quelque chose de beau et d’intime pour elle qu’elle partage avec son mari. Elle ne se sent absolument pas forcée de le faire, et ça ne se limite pas à la procération.

Mais oui, pour certains asexuels, les relations se limitent à la procréation. Deux jours par mois, lors de l’ovulation et on en parles plus dès que la tite tige de plastique indique deux barres.

Le concept d’asexualité commence tout juste à sortir dans la société, les recherches à ce sujet sont donc encore à leurs balbutiement. Et il n’y a pas vraiment d’exemple dans la fiction populaire.

Ah, mais non, en fait, il y en a un qui est très très très connu.

6840251135_256de79611_b

Sherlock Holmes, dans l’œuvre de Sir Arthur Conan Doyle, exprime à plusieurs reprise son manque total d’intérêt pour, non seulement la gente féminine, mais toute forme de romance. Il est proche de Watson, mais toujours décrit comme distant, limite froid.

Bien entendu, ce n’est pas intentionnel de la part de l’auteur. À l’époque, l’asexualité n’existait tout simplement pas. Mais il reste quand même que Holmes est probablement le plus ancien, et le plus connu, des personnages fictif ayant une personnalité se collant de si près à la définition d’un asexuel.

Le personnage de Sheldon Cooper dans Big Bang Theory peut aussi être considéré comme un asexuel. Mais je déteste tellement cette série que je ne vais certainement pas faire des recherches poussées sur le personnage.

(à ceux qui se demandent pourquoi je hais BBT, je vous dirai simplement que pour la geek en moi, c’est la version moderne du petit noir qui pisse sur le parterre devant la maison. C’est cute selon vous, mais ça reste que c’est hyper raciste et plein de préjugés irréalistes insultants. Geek=/= Science et inaptitude sociale limite autistique. Et oui, c’est aussi irrespectueux pour les vrais autistes. Et non, le fait que les auteurs se définissent comme geeks ne rend pas la chose moins insultante. Le personnage de Samuel L. Jackson dans Django était un esclave noir, ça ne l’empêchait pas d’être un des pire racistes de l’univers.)

Dans le monde « réel » la comique américaine Jeanine Garafalo, le chanteur Morissey et le designer Tim Gunn sont tous ouvertement asexuels.

Bref, ce n’est pas un mythe, ce n’est pas une maladie, et ce n’est pas un handicap.

C’est important de parler d’asexualité, même si c’est rare, parce que le 1 à 3 % d’adolescents qui vivent leur pubertés sans les envies de tous leurs compères se sentent brisés, anormal, coincés, voire monstrueux.

Une adolescente dont le chum n’est pas intéressé par le sexe va penser qu’elle est indésirable, ou qu’il est gai l’utilise comme paravent. Son chum va se sentir coupable de lui faire de la peine et n’arrivera pas à lui expliquer ce qu’il ressent. Parce que PERSONNE n’en parles.

Un ado qui ne comprend pas que sa blonde n’as pas envie de lui va se mettre à croire les niaiseries qu’on lui dit a propos des femmes frigides qui utilisent le sexe comme outil de manipulation. Et il peut en venir au point où il va se dire qu’il va la « casser » avant qu’elle ne devienne une féministe frustrée. Qu’elle le veuille ou non. Et la pauvre fille va se sentir comme une frigide monstrueuse et va se mettre à avoir peur des hommes.

Le viol et le suicide sont très élevés dans ce genre de contexte.

Ce n’est pas parce qu’on ne vit pas quelque chose qu’il n’est pas important d’en parler et d’essayer de comprendre. Au contraire, c’est la meilleure façon d’atteindre son potentiel comme être humain.

Encore et toujours, matante vous prêche l’empathie en toute choses.

Vous avez une question dont vous voudriez que Matante discute? Quelque chose vous chicotte et vous aimeriez avoir une opinion ouverte et respectueuse? Écrivez à Matante, votre question sera traitée anonymement sur le blogue. Peu importe le sujet, je suis curieuse et j’aime aider. RealMatanteElise@gmail.com

L’orientation oubliée

Bonjour, mon nom est Elise Doré et je suis une bisexuelle hétéroromantique avec une libido très active.

Je vous entends d’ici vous demander WTF? C’est quoi une bisexuelle hétéroromantique?

Bisexuelle : attirance sexuelle pour les deux sexes.

Hétéroromantique : intérêt romantique pour le sexe opposé.

Bref, oui j’ai des fourmis dans les culottes quand je vois Emilia Clarke toute nue dans Game of Thrones, et j’en ai aussi quand je regarde Joe Mangianello se déhancher torse nu dans l’allée du dépanneur sur du Backstreet Boys dans Magic Mike XXL.

Mais je ne suis pas intéressée par l’idée d’avoir une blonde. Pas du tout. Mes fantasmes incluent généralement des hommes, mais pas toujours.

Voilà, pas trop compliqué hein? L’intérêt sexuel et l’intérêt romantique ne sont pas toujours mains dans la main et c’est important de comprendre que c’est normal. Aujourd’hui, on va parler d’orientations sexuelles peu connues. Gardez le concept d’orientation romantique en tête, ça va vous être utile plus tard.

Parlons donc de bisexualité, ou comme je l’appelle l’orientation oubliée. Parce qu’on sait qu’elle existe (le B dans LGBT, c’est pas pour banane), mais on oublie tout le temps d’en parler quand on parle de la communauté queer. Lesbiennes? OK, elles sont gaies. Gais? Ben là, c’est dans le nom! Transgenre? Ouais, ils ont leur place dans la parade pas de trouble. Bi? Huh……

Les gens ont beaucoup de difficulté à comprendre la bisexualité parce qu’ils pensent le monde en dichotomie. On ne peut pas avoir les deux, soit on est gai, ou on est hétéro. On ne peut pas être les deux en même temps. Je pense que c’est vrai, mais pas pour la même raison que la majorité des gens pensent. La bisexualité n’est pas être gai et hétéro en même temps, c’est complètement une autre orientation. La plupart des gens pensent que les bi sont des hétéros qui expérimentent ou des gais qui ont peur de sortir du placard.

Bien groupe, ce soir je sors du placard :

J’ai déjà eu des rêves érotiques à propos de ces deux personnes :

monica-bellucci-93

Oh, c’est pas pour Daniel Craig que j’ai hâte à la sortie de Spectre…

wpid-704ae4da15d51d44cc2d67bed555d8e6.jpg

Dieu est bon pour nous, il a envoyé Channing Tatum pour consoler toutes les femmes qui se sont fait chier avec un trou de cul. #SexyJesusDansePourLaverLesPéchésDesHommes

Monica Belluci est une bombe sexuelle. Et vous vous souvenez que j’avais dit que j’étais attirée par les deux membres du couple Tatum/Dewan? Ça vaut aussi pour Tom Hardy et son épouse. Charlotte Riley est tellement belle que j’ai de la misère à respirer quand je la vois.

Charlotte Riley

Charlotte Riley (épouse de Tom Hardy)

050914-jenna-dewan-tatum-594

Jenna Dewan-Tatum (épouse de Channing Tatum)

OK, à voir Monica, Charlotte et Jenna je viens de me rendre compte que j’ai un faible pour les brunettes…

Les médias et la fiction ont aussi souvent tendance à oublier la définition de la bisexualité. Amber Heard n’est plus décrite comme bisexuelle maintenant qu’elle est mariée à Jonny Depp. Et quand Lindsay Lohan était en couple avec Samanta Ronson, elle était lesbienne, mais maintenant elle ne l’est plus. Personne n’a jamais parlé de Anne Heche comme une bisexuelle, quand elle était avec Ellen DeGeneres, elle était gaie, maintenant qu’elle est mariée à un homme elle est hétéro. Parce qu’Alan Cumming est marié à un homme, tout son passé en couple avec des femmes est complètement effacé.

Pardon, mais non. Ces quatre personnes sont bisexuelles. Amber et Alan se débattent tout le temps pour rappeler ce fait aux médias, qui continuent à les mettre dans une boîte hétéro ou homo. La personne avec qui on s’installe ne détermine pas notre orientation. On ne cesse pas d’avoir de l’attirance physique pour d’autres personnes parce qu’on est en couple.

Et c’est sans parler de Piper, le personnage principal de Orange is the New Black qui, selon les scénaristes, passe de hétéro, à lesbienne, à hétéro, à lesbienne. Je suis seulement à l’épisode 8, mais si j’en crois The Mary Sue (et je les crois là dessus) pas une seule fois dans les trois saisons, un personnage ne fait référence à Piper comme bisexuelle. Même pas Piper elle-même. OINTNB est très avant-gardiste sur bien des points, mais pas tous…

Oui, dans certains cas, dans des relations polyamoureuses, une personne bi peut avoir à la fois un chum et une blonde. Mais les bi peuvent aussi être monogames et rester bi. Et c’est sans oublier les fuckés comme moi, qui sont attirés par les deux sexes, mais n’ont pas d’intérêt romantique pour un des deux.

Ah l’orientation sexuelle est un sujet tout en nuances… de l’arc-en-ciel.

Est-ce que je suis en train de vous dire que je vais aller faire la parade de la Fierté l’an prochain? Probablement pas, mais depuis quelque temps, je me suis rendu compte que l’étiquette « hétéroflexible » que j’utilisais pour me décrire est un peu hypocrite. Comme si j’essayais de nier une réalité. Comme si j’avais oublié que la bisexualité existait.

Ou que j’avais peur de porter cette étiquette.

Fuck that shit. I’m here, I’m Bi, you better fucking get used to it.

OK, je voulais aussi vous parler d’asexualité, mais je pense qu’on va garder ça pour plus tard. Je suis un peu fatiguée et je me sens vulnérable, donc on va arrêter pour ce soir.

La semaine prochaine : Introduction au Grand Visionnement 2015 Channing Tatum.

Et probablement un billet sur l’asexualité, parce que c’est l’orientation ignorée et c’est fucking tragique.

Rappel : mon billet sur l’orientation et l’identité sexuelle

Vous avez une question dont vous voudriez que Matante discute? Quelque chose vous chicotte et vous aimeriez avoir une opinion ouverte et respectueuse? Écrivez à Matante, votre question sera traitée anonymement sur le blogue. Peu importe le sujet, je suis curieuse et j’aime aider. RealMatanteElise@gmail.com