Ah les maudits travailleurs chialeux!

C’est drôle quand même de voir un gars comme Duhaime, qui fait 150 000$ par année pour une job botchée (je l’ai personnellement surpris à deux reprises à commenter des articles qu’il n’avait pas lu et 99% de ce qu’il dit est copié/collé de The Rebel) pendant environ 20h semaine, commenter les salaire et les horaires des employés de la SAQ comme s’ils étaient gras dur.

Je travaille comme agente de secrétariat (je suis une secrétaire, ok? J’aime pas ça qu’on essaie de diminuer ma job en sortant des euphémismes comme adjointe administrative ou agente de secrétariat, être secrétaire, c’est pas honteux, c’est une job importante et névralgique) au gouvernement du Québec. Je suis une fonctionnaire dans le pur sens du terme, avec les avantages qui viennent avec. Je suis « gras dur » si on crois les chroniqueurs qui font 4/5 fois mon salaire annuel.

Parlons-en donc de mon salaire annuel. Ostie qu’on a peur de parler d’argent, hein? Ben voilà : Je fais 27,14$ de l’heure, avec un 35 heures par semaine garanti , 44 507$ par année (ces infos sont publiques sur le site du conseil du Trésor, vous pouvez les vérifier vous-même).

Et j’arrive pas.

J’arrive juste pas à la fin de mon deux semaines entre mes paies.

J’ai pas du tout un train de vie princier, je ne voyage pas, mon loyer est probablement le moins élevé de Chaudière-Appalaches, je mange rarement au resto, (je suis la Reine des bouffes les moins cher possible chez McDonald’s, mon frère Philippe peut en témoigner) mes meubles sont tous usagés sauf un que j’ai acheté après avoir économisé pendant 8 mois et qui était à 70% de solde, mon linge m’a été en majorité donné (merci à ma tante Jocelyne, ma tante Aline et la mère de Fabienne), mes animaux de compagnies m’ont été confiés en adoption sans frais, je n’ai fait aucune dépense de luxe dans les trois dernières années (2 500$ pour ma machine à apnée, c’est pas du luxe, c’est un traitement médical) je gratte partout comme une folle, je comprend pas pourquoi j’ai pas perdu de poids, parce que je saute des repas ou je ne mange pas assez pour être rassasiée régulièrement, (ça doit être le stress, j’imagine), j’ai des pincements au coeur chaque fois que j’ouvre mon compte en banque.

J’arrive pas.

À 44 507$ par année, garanti, j’arrive juste pas.

Alors quand les employés temps partiel de la SAQ disent qu’ils n’arrivent pas à avoir un niveau de vie décent et une situation financière stable, je les crois.

Quand les syndicats et les intervenant en lutte contre la pauvreté disent que le salaire minimum, c’est pas assez pour vivre, je les crois.

C’est ben facile de comparer les salaires des uns et des autres et de dire qu’on doit pas se plaindre parce que d’autre ont moins, mais cet argument néglige un point important: ceux qui ont moins méritent EUX AUSSI d’avoir plus.

T’as beau faire 50$ de l’heure, quand, à la banque, le minimum d’heure que tu peux garantir de faire par semaine c’est 3, ben il vont calculer ta capacité à rembourser comme si tu faisais 150$ par semaine et t’iras pas chier loin avec ça.

Je crois aux revendications de TOUS les travailleurs en grève, public et privé.

Je crois au droit pour TOUS les travailleurs d’avoir des conditions de travail décentes et sécuritaires et d’avoir des conditions financières vivables.

Je crois que tout le monde qui travaille à temps plein mérite AU MOINS 44 507$ par année et 20 jours de vacances et 10 jours de maladies acumulables.

Et je crois qu’après 15 ans, esti, tu mérite un temps plein garanti à ta job, peu importe la job, public ou privé.

Et je suis prête à me battre pour vous aider à les avoir si vous les exigez. Je vais boycotter vos magasins tant que les négociations ne seront pas conclues et je jure devant Dieu ou toute autre force naturelle ayant menée à la création de l’univers que je ne briserai JAMAIS vos lignes de piquetage.

Je vais voter pour des politiciens qui se soucient vraiment des travailleurs, je vais signer et partager les pétitions et appuyer publiquement les projets de réformes des lois du travail pour vous aider à avoir au minimum au moins que moi. Parce que vous le méritez tabarnak.

Et quand à Éric Duhaime, il devrait aller se tapper les madames frustrés qui demandent à parler au gérant parce que le vin que le chroniqueur de Salut Bonjour a recommandé est back order pendant 15 ans à temps partiel et qu’il essaie de vivre sur ce budget avant de chier sur la tête du monde. La méchanceté et la négativité, c’est beaucoup plus facile que l’empathie et la réflexion, c’est pour ça ça que c’est l’apanage des paresseux.

Advertisements

Les Zexperts

Quand j’ai vu ceci:

J’ai tout de suite pensé à ceci:

tina-fey-men-rape.jpg

Preach, Sister!

Si Saint-Richard le Grand Penseur d’une Génération avait passé 5 minutes sur Google à faire des recherches sur les conséquences d’une agression sexuelle, il aurait entendu parler d’un phénomène très répandu chez les victimes de traumatisme: Le déni.

Une victime d’agression sexuelle NE VEUT PAS être une victime d’agression sexuelle. Ce genre de chose ne lui arrive pas, pas à elle, ça arrive aux filles qui ne font pas attention, qui se saoulent, qui portent des robes courtes, qui se promènent dans un stationnement désert à 3h du matin. Pas à elle.

Alors elle rationalise, elle relativise, elle « normalise ».

Le lien ci-haut vous mènera à une BD crève coeur dans laquelle l’auteur raconte comment elle a fait à déjeuner à son violeur le lendemain de son aggression. Oeuf, toast, bacon. Pas parce qu’elle avait peur qu’il ne soit violent avec elle, mais parce qu’elle voulait croire à une autre histoire que celle qui venait de lui arriver.

Beaucoup de victimes réagissent comme ça, elle vont sortir avec leur violeur, parce que si elles sont en couple avec lui, alors, l’agression n’est pas vraiment arrivée, non? C’est juste un chum qui avait trop le goût et qui ne pouvais plus s’arrêter, c’est juste qu’elle ne lui a pas dit non assez clairement, c’est pas VRAIMENT un viol, elle n’est pas une VICTIME.

Une victime, ça pleure tout le temps, c’est en position foetale dans la douche en train de pleurer, ça se coupe du monde, ça se laisse aller, ça porte un sac de jute et ça a le visage hanté par ses démons.

Hollywood aime nous montrer le viol. C’est choquant, ça fait réagir. Il y a deux sortes de viol à Hollywood:

Celui qui est tellement normalisé que c’est pratiquement la seule sorte de relation sexuelle que les femmes (Game of Thrones) ou les hommes (Sons of Anarchy) ont dans l’univers de la série. (J’adore ces deux séries, alors venez pas me tapper dessus à cause de ce commentaire, billet à venir: Ton film préféré est fucking raciste, mais c’est correct, ou comment Matante assume son obsession pour X-13). Tout le monde se fait violer, et ils sont tristes pendant un épisode, se vengent dans le deuxième et ensuite tout rentre dans l’ordre. (Exception faite de Gemma dans SOA, mais c’est les hommes qui ont la réaction clichée suite à leur aggression dans cette série)

Et tu as celui qu’on voit à Canal Vie, la pauvre victime qui après son agression, se coupe les cheveux, porte du linge trop grand, déménage dans une autre ville et refuse de se laisser approcher par qui que ce soit pendant des années jusqu’au jour où un homme patient avec un pénis magique la guérit de son traumatisme.

Et c’est celle-là, celle qui porte son traumatisme comme une affiche d’homme-sandwich qui est une femme qui s’est « VRAIMENT faites violer » pour citer Richard « Einstein était une cervelle d’oiseau comparé à moi » Martineau.

tina-fey-men-rape

Tina, tu me fais du bien!

Dans le cas de Martineau-la-huitième-merveille-du-monde, ce genre de commentaire ne m’étonne pas.  Il est généralement à côté de la plaque, comme quand il DEMANDE aux autoritées de la religion musulmane de déconcer publiquement le terrorisme et qu’il ironise sur le fait que les musulmans ne font pas de sortie publique pour désavouer l’EI.

C’est vrai que les catholique sont sortis EN MASSE dans les rues pour dénoncer l’IRA dans les années 70. Et que les chrétiens blancs d’Amérique sortent souvent en publique pour dénoncer HAUT et FORT le KKK. Il est sur Twitter, le twit, mais il ne suis pas bcp de musulmans pour dire qu’ils ne dénoncent pas l’EI, ils le font TOUS. LES. JOURS.

Et en passant, l’Islam n’as pas d’autoritées, ni de tête dirigeante. C’est justemement le problème numéro un de l’EI. Le Caliphe n’est pas RECONNU comme une figure d’autorité par la majorité des musulmans. L’Islam est une religion directe, sans prêtre, les imams sont des directeurs de prières, ils peuvent donner leur avis, mais ce ne sont pas l’équivalent des curés ici, le conduit entre le pratiquant et Allah est sans intermédiaires. Donc, pas de curé, d’éveque, d’archéveque, de cardinal ou de Pape pour « dénoncer au nom de la religion musulmane ». Bref,

old

Richard Martineau, mesdames et messieurs.

Mais revenons en au proces Ghomeshi (j’ai découvert cet après-midi que j’ai mal écrit son nom partout depuis une semaine, oh well…).

Est-il possible que Lucie DeCoutiere et les deux autres victimes aient menti?

Oui, c’est possible, les études ont en effet prouvé que les fausses accusations de viol existent.

dans 4% des cas

4%

1

2

3

4

Qu’est-ce que ça veut dire? Ça veut dire que 96% des accusations sont vraies.

96%

1

2

3

4 (on arrêtàit ici avec les fausses accusations)

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48 (accrochez-vous, on est à la moitié!)

49

50

51

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61

62

63

64

65

66

67

68

69

70

71

72

73

74

75

76

77

78

79

80

81

82

83

84

85

86

87

88

89

90

91

92

93

94

95

96

Alors pourquoi on saute sur la moindre petite donnée qui ne colle pas pour accuser ces femmes de mentir? Pourquoi on hurle à leur face « INNOCENT JUSQU’À PREUVE DU CONTRAIRE »? (Attention, je parles ici des présumées VICTIMES, oui, l’accusé ne doit pas être lynché sur la place publique, c’est le procès qui va déterminer sa culpabilité. Mais ne dites pas ça aux victimes, calvaire!)

La victime, elle aussi, est innocente jusqu’à preuve du contraire. Pourquoi l’accuser à premier abord de vouloir détruire la vie d’un homme pour une raison x ou y?

D’ailleurs, parlons-en donc de ces sois-disant raisons.

L’avocate de Ghomeshi, et ceux de Bill Cosby, disent que les accusatrices veulent se servir de ces accusations pour se faire de la publicité, et aider leurs carrières.

Ok. donnez-moi le nom D’UNE SEULE femme qui a fait carrière après avoir accusé quelqu’un de l’avoir violée?

Madona? Nop, elle n’a parlé de l’agression sexuelle qu’elle a subi qu’après être devenue une superstar.

Nathalie Simard? Ah, mais non! Elle c’était une VRAIE victime, ça compte pas. Et elle a pas vraiment fait une grande carrière après…

Ouais, non, une accusation d’avoir été agressée sexuellement, c’est pas vraiment avantageux pour la fille. Souvent, sa carrière va être foutue, si l’agresseur est un proche, la famille va être scrap, et si l’agresseur a été exhonéré (et même parfois quand il a été reconnu coupable), il n’y a pas grand homme qui va vouloir l’approcher, de peur de se faire accuser à son tour.

C’est ta parole contre celle de ton agresseur. Et lui, il a vu Fatal Attraction et Disclosure, et il va convaincre tout le monde que tu es Glen Close ou Demi Moore.

Et c’est facile en tabarnak. Parce que les Mononcle Richard Martineau n’attendent que le moment où tu vas bégayer pour hurler « AH! HA! JE L’SAVAIS! C’EST UNE MAUDITE MENTEUSE DE MARDE QUI VA DÉTRUIRE UN PAUVRE HOMME ET NUIRE AUX VRAIES VICTIMES QUI PLEURENT DANS LEUR SAC DU JUTE! »

Est-ce que Lucie DeCoutiere a menti en accusant Jian Ghomeshi d’agression? C’est possible.

Est-ce que le courriel qu’elle lui a envoyé le lendemain PROUVE qu’elle a menti?

NON

Est-ce que Richard Martineau a le droit ou la responsabilité de déterminer la culpabilité ou l’innocence de Jian Ghomeshi?

Allah soit béni, pas du tout, pas même un peu.

Matante Elise Out.

Vous avez une question dont vous voudriez que Matante discute? Quelque chose vous chicotte et vous aimeriez avoir une opinion ouverte et respectueuse? Écrivez à Matante, votre question sera traitée anonymement sur le blogue. Peu importe le sujet, je suis curieuse et j’aime aider. RealMatanteElise@gmail.com

 

Samedi de la Muse: Todd Nathanson, critique de musique pop et missionnaire Twitter.

Je suis une grande fan du site That guy with the glasses depuis de nombreuses années, ceux d’entre vous qui sont abonnés à ma page facebook on sûrement vu des vidéos passer dans ma timeline. Ce site, qui est le porte étendard de la compagnie de production Channel Awesome, publie des critiques par différents intervenants sur différentes formes de divertissement populaires dans la culture geek.

Un de mes vidéoblogueurs préféré est Todd Nathanson, qui, sous le nom de Todd in the Shadows  s’intéresse à la musique populaire, en particulier, les chansons qui se classent au palmares Billboard. C’est vidéos son bien fait, très drôle et bien réfléchis.

Il y a son émission de base: Todd’s pop song reviews: des critiques de chansons dans le top 20

Ses critiques de films mettant en vedettes des artistes pop, c’est temps-ci il se tape la filmographie de Madonna, ouch!

La série One hit wonderland où il s’intéresse à ces artiste qui n’ont eu qu’un seul hit en carrière. C’est là que le talent de recherche de Todd brille de mille feux. Je recommande particulièrement « Come on Eileen », « Thumbthumping » et « Safety Dance » (Il est pas un fan de bonhomme Carnaval).

Son honnêteté rafraîchissante est son atout principal, il est capable d’avouer autant sa haine totale de « Blah blah blah de Ke$ha », mais aussi son amour de « Die Young » de la même artiste. Ils avoue sa relation d’amour-haine avec Katie Perry, son dégoût pour les chansons de gars à guitare acoustique « White guy with acoustic guitar music », sa haine de Bieber et -CHOC!- le fait qu’il aimerait certaines chansons de One Direction et Taylor Swift! Il a un excellent sens du timing et un amour apparent de son sujet.

Je recommande chaudement ses vidéos, pour leur côté amusant, mais aussi parce qu’ils sont instructifs.

Sur Twitter, Todd conserve son honnêteté candide. De son amour incommensurable pour Kali, la chienne de sa copine (qui est trooooooop petite, mais a définitivement l’âme la plus merveilleuse de l’univers), à ses commentaires sur Star Trek: The next generation (Conselor Troi ne sert à rien). Et ses opinions. Des opinions bien pensées et bien exprimées.

La première fois où Todd m’as impressionnée avec ses opinions passionnées, mais toujours réfléchies, est dans son vidéo sur Chris Brown. Son dégoût pour Chris, ses excuses insincères et la misogynie de sa musique, mais aussi pour ses supporter de la Team Breezy, qui excusent ses gestes en accusant Rihanna de l’avoir provoqué ou d’avoir menti à la police, sont évidents, mais pas mesquins et les raisons sont bien expliquées.

Plus tôt cette année, un homme a commencé à envoyer des messages dégueulasses aux filles de Chanel Awesome, incluant Lindsay Ellis, la conjointe de Todd. Ça commençait avec classe par des demandes que les filles se filment en rotant pour lui faire plaisir, et quand, comme on peut s’y attendre, il se faisait répondre non, il passait aux menaces. Lindsay et ses collègues se faisaient menacer de viol et de mort, leurs conjoints, leur enfants et leurs animaux de compagnies étaient aussi menacés de façon violente et graphique. Parce qu’elles ne voulaient pas rotter pour lui. Tsé, un champion là.

Dans ce cas-ci, Todd a à peine réagit sur Twitter, malgré que sa copine, lui et leur précieuse Kali aient été menacés par un homme qui habite la même ville qu’eux, mais je vous en parles, parce que je pense que c’est ce qui a rempli le vase, et quand Gamergate a pointé son nez, le vase de Todd a débordé.

Non, il n’as pas hurlé, il n’a pas juré, il a fait ce que Todd fait le mieux, ce qu’il a appris à l’école de journalisme, qu’il a mis en pratique dans sa courte carrière de reporter local et qu’il applique toujours dans chacune de ses vidéos: il a fait des recherches. Et les résultats de sa recherche l’ont mené à la conclusion que Gamergate est un mouvement misogyne haineux. Il a expliqué le tout dans un excellent texte publié sur Chez Apocalypse. Les réactions du GG ne se sont pas fait attendre.

Encore une fois, il ne s’est pas mis en colère, mais il s’est mis à parler, et, ce faisant il a fait la chose la plus couillue de l’univers: il est entré en conversation, sérieuse et respectueuse avec les gens du Gamergate qui semblaient raisonnables.

Dude, you are one hell of a man.

Patiemment, sur plusieurs jours, il leur a démontré la toxicité de leur mouvement, la misogynie rampante et leur a donné des solutions alternatives pour combattre la corruption dans le journalisme de jeux vidéos.

Est-ce que ça a fonctionné? Parfois, rarement, mais quelques personnes parmi les modérés ont changé d’avis. Ils ont abandonné le mouvement. Grâce à Todd, le missionnaire.

Todd a abandoné sa Mission au moment des menaces de massacre à l’université de l’Utah. Après plus d’un mois, il s’est dit que tous ceux qui restaient étaient des convaincus et qu’il n’avait plus de temps à perdre. Mais il a quand même fait une dernière tentative:

https://storify.com/ShadowTodd/why-i-do-not-believe-that-gamergate-actually-conde

Il leur a offert une solution toute simple pour se détacher de l’étiquette de harceleurs: Gamergate devrait amasser des fonds pour les victimes des radicaux de leur mouvements: Zoe Quinn, Anita Sarkeesian et Brianna Wu. Pas besoin de le faire pour les trois, ou même sincèrement, juste en choisir une et lui donner de l’argent pour compenser la merde qu’elle a subit. Simplement comme un move de PR, juste pour montrer publiquement qu’ils sont contre le harcèlement et que le but de leur groupe n’est pas de pousser les femmes hors du milieu des jeux vidéos.

Il a ensuite attendu une heure et a compilé les réponses:

B0IzQMuIgAAxul5

  • Les accusation de harcèlement étaient fausses: 3 (une rhétorique commune à GG, elles font semblant d’êtres attaquées pour se faire de la pub et faire de l’argent.)
  • Non, juste non: 1
  • Mais on a donné aux deux développeuses des Fine Young Capitalists: 5 (le fait est que ces contributions on ouvertement été faites dans le but avoué de faire chier Zoe Quinn, qui a eu une dispute publique avec ces deux développeuse. Donc, ça ne prouve pas que le mouvement s’intéresse plus à l’éthique journalistique qu’à démolir Quinn, plûtot le contraire)
  • Non, je les hais: 15 (court, net et précis)
  • Les gens qui les ont harcelés n’étaient pas du Gamergate: 7 (peu importe, car il y sont publiquement associés, et donner à leur victimes vous dissocieraient d’eux)
  • Fuck Gawker (un site de nouvelles qui a couvert GG) 6 (Rapport?)
  • Demandes de preuves : 6 (On entends tout le temps ça, prouvez nous qu’elles ont été abusées, prouvez-nous que c’était des gens du GG, prouvez-nous que le soleil se lève à l’ouest, prouvez-nous que Lee Harvey Oswald est pas impliqué, ils se foutent des preuves, ils ont jamais assez de preuves)
  • Je dis pas qu’elles le méritaient, mais elles le méritaient: 2
  • Mais on a reporter les abus à Twitter: 6 (Avec l’efficacité que Twitter a pour ce genre de choses, c’est aussi efficace qu’aller dire au premier ministre que votre la fille de la voisine vous a fait un finger)
  • Elles ne l’accepteront pas : 1 (point légitime, mais pas valable pour refuser du point de vue PR, l’important c’est de publiquement offrir de l’aide, si elles la refusent, c’est leur problème, le move de PR est valable quand même)
  • Nous donnons à des oeuvres de charité plus importantes : 7 (Bonjour le voisin gonflable charitable! Aussi, on parles ici d’un move de PR, pas de charité sincère)
  • Elles ont pas besoin d’aide: 5 (Certain, devoir vivre sur la route et changer toutes des coordonnées, c’est gratis ça…)
  • Va chier Todd: 12 (Solide argumentation, si t’as 10 ans)
  • #NotAllGG: 3 (C’est pas MOI BON!)
  • Et pour ceux dans notre mouvements qui se font harceler?: 5 (Oh, mais ils font exprès pour avoir de l’attention, où sont les preuves, ils sont correct, on les aime pas etc. Pis ça feel comment de l’autre bord?)
  • Fais plus de recherches: 3 (c’est particulièrement insultant pour quelqu’un comme Todd, qui n’affirmes rien sans avoir 3 sources fiables différentes)
  • Elles veulent juste de l’argent: 1
  • On en fera jamais assez à vos yeux : 3
  • Ce serait une bonne idée d’aider les victimes des abuseurs dans notre groupe: 0

Bref, encore une fois, Todd a fait la preuve que Gamergate est une bande d’hypocrites qui crient à l’attaque à leur légitimité tout en continuant de laisser les abuseurs se servir de leur étiquette pour avancer leurs objectifs misogynes. Et encore plus génial, il l’a fait sans perdre son calme, sans gros mots, il leur a tendu une corde, et ils se sont pendus avec.

J’aimerais avoir ce genre de patience, mais je tombe dans le sarcasme beaucoup trop facilement.

Donc, si ce n’est pas pour son humour, sa passion pour la musique et son obsession de la recherche, sa patience et sa passion pour ses convictions sont les raisons pour lesquelles j’admire sincèrement Todd Nathanson.

https://twitter.com/ShadowTodd

http://thatguywiththeglasses.com/videolinks/teamt/tis

http://chezapocalypse.com/

Vous avez une question dont vous voudriez que Matante discute? Quelque chose vous chicotte et vous aimeriez avoir une opinion ouverte et respectueuse? Écrivez à Matante, votre question sera traitée anonymement sur le blogue. Peu importe le sujet, je suis curieuse et j’aime aider. RealMatanteElise@gmail.com

Les hommes aux hommes, les femmes aux deux et les autres…

Connaissez-vous l’échelle de Kinsey?

Capture

L’étude d’Alfred Kinsey date des années 50 (en fait, la donné X n’avait pas de nom jusqu’à tout récemment, elle n’avait qu’une description disant « absence de désir sexuel ») et son célèbre rapport est contestable scientifiquement, mais c’était un début d’exploration de la sexualité humaine sans jugement moral, et beaucoup de ses découvertes ont inspiré la sexologie moderne. Je prend ici son échelle comme introduction sur un sujet hyper complexe et fascinant: l’identité et l’orientation sexuelle.

On dit que l’hétérosexualité est le « désir sexuel pour des individus de sexe opposé », l’homosexualité est la « déviation du désir vers le même sexe, tant dans les fantasmes que dans la relation corporelle. », et la bisexualité est formée de  « pratiques sexuelles aussi bien avec des partenaires de même sexe que de sexe différent. » (Larousse 2014)

J’attire votre attention sur le vocabulaire des trois définitions: L’hétéro est assez direct au point, l’homo parle de déviation du désir et la bi parle de pratiques sexuelles.

Hmmm, en 2014, être homo c’est dévier son désir, et être bi, c’est juste une question d’action sexuelle…

Le dictionnaire ne parle même pas d’asexualité : l’absence de désir sexuel. Oui ça existe, et c’est pas le résultat d’un abus sexuel ou d’un traumatisme, et je vais vous faire un billet juste là dessus dans pas très long, car c’est très peu connu et c’est vraiment fascinant pour une horny beast comme Matante Elise.

En fait, Matante va vous dire quelque chose qui risque de vous surprendre (ou pas trop pour ceux qui me connaissent bien): Je ne crois pas au concept d’identité ou d’orientation sexuelle. Biologiquement, je suis une femme, je m’identifies comme tel et je suis principalement attirée par les hommes,

bruns,

-Misha-misha-collins-30865417-594-399

avec des yeux pâles,

dan-stevens

une bouche bien dessinée

Benedict-Cumberbatch-as-Khan-in-Star-Trek-Into-Darkness

une belle carrure,

hem

ou une barbe bien entretenue,

rdj

ou toutes ces réponses:

Le moment où Matante Elise a vu Chris Evans avec une barbe, elle s’est mise à croire en un Dieu bienveillant qui l’aime.

Je dis principalement, parce que je vous jure que si Monica Bellucci me faisait des avances, je sauterais sur l’occasion tellement vite qu’on entendrait le pop de l’air qui claquerais en reprenant sa place à l’endroit où je me trouvais une nanoseconde avant d’avoir la face entre ses deux magnifiques seins. (J’ai soudain chaud…).

Je m’identifie comme hétérosexuelle, mais toute énervée que je sois dès que Chris Hemsworth enlève son chandail, je vais vous faire un aveux: j’adore les seins des femmes. J’ai toujours tendance à fixer un peu par là parce que je trouve ça beau et, dans certains cas, carrément attirant. Pour revenir à la superbe Monica, il y a des extraits du Pactes des loups et de Shoot’em up qui m’ont carrément émoustillée et c’était pas à cause de Clive Owen.

(aparté à propos de Shoot’em up, ce film contient la scène de sexe la plus glorieuse qu’il m’ait été donnée de voir dans ma vie. Monica en plein orgasme bruyant alors que les balles sifflent partout autour… c’est… Je … c’est… je pense que c’est de l’art surréaliste. J’arrive pas à décrire, j’ai peine à croire que cette scène existe pour de vrai. C’est tellement bizarre, du génie cinématographique.)

Pendant longtemps je me suis demandée si j’étais bisexuelle ou lesbienne. Honnêtement, j’en sais vraiment rien. Je pense que si je tombais en amour avec une femme, ce serait pas la fin du monde, mais à date, je suis juste sortie avec des hommes. Et j’ai connu des lesbiennes, mais aucune qui ait même passée proche d’émouvoir mes bobettes. Si on demande au Larousse, je suis hétro et homo, mais pas bi. Je suis attirée par le sexe opposé, j’ai parfois des fantasme sur le même sexe, mais je n’ai pratiqué qu’avec des hommes. J’ai connu des gars qui avaient eu une ou quelques aventures homosexuelles, mais qui se définissent comme hétéro et sont en couple stable avec une femme depuis longtemps et ne se remettent pas en question du tout. Mais Larousse dirait qu’ils sont bi. Wow, c’est tellement clair là, j’en ai mal aux yeux…

1335488862_what_the_fuck3

Alors, la conclusion à laquelle je suis venue est semblable à celle de Kinsey: il n’y a pas d’absolut dans l’orientation sexuelle, elle est fluide et il n’est pas anormal de ne pas être 100% un ou l’autre ou même 50/50. Et elle varie toujours un peu au cours de notre vie, même si la majorité des gens ont une prédominance d’un bord ou de l’autre. Ou si vous préférez: ON S’EN FOUS!!!

Et l’identité sexuelle là dedans?

Ben avant de déterminer si vous être gay, hétéro, bi ou pan-sexuel, faut déterminer d’où vous partez.

Permettez-moi de vous présenter Ven Gethenian:

01

Alors, donnez votre vote: garçon ou fille?

profile_picture_by_vengethenian-d65t30b

Pensez-y comme il faut là.

photo2

La réponse: ben, c’est pas si simple que ça. Ven se décrit comme (et je vais utiliser la terminologie anglaise car il n’y a pas encore d’équivalent français): Queergender lesbian assexual.

Queergender: ne s’identifie ni comme un homme, ni comme une femme.

Lesbian: femme aux femmes.

Assexual: sans désir sexuel.

Ok, minute, pas sûre, faut que j’y pense…

1335488862_what_the_fuck3

Dans le pantalon de Ven, il y a une vulve. Mais il préfère qu’on l’identifie avec le pronom masculin, plus neutre. Il est marié à une femme et ils ont une fille de 8 ans qui l’appelle papa.

Certains d’entre vous doivent penser que Ven est une @/%?&* de folle qui a besoin d’une bonne thérapie. Et vous dire qu’une lesbienne asexuelle, c’est un peu contradictoire.

Pas moi. Pas du tout. Ven est bien dans sa peau, sa femme l’adore et c’est réciproque, c’est un excellent artiste et une personne merveilleuse. (et il y aura un billet sur lui dans mes Samedi de la Muse).

Et l’asexualité est aussi complexe que toutes les autres orientations, mais on explorera ça ensemble dans un autre billet.

Ma collègue Michelle m’a parlé d’un camarade de classe de ses fils qui pendant l’été a changé d’identité sexuelle. Diego a commencé à porter des robes et a changé de nom (je ne me souvient plus de son nouveau nom, mais c’est pas Dora, j’ai fait la joke quand Michelle m’en a parlé). Elle m’en parlait à cause de l’extraordinaire réaction de ses fils et de leurs amis face à cette nouvelle petite fille: c’est à dire qu’ils s’en foutent complètement. Ex-Diego est maintenant une fille, et c’est tout, c’est pas grave. C’est cool. Elle était visiblement mal à l’aise avec le concept d’un transgenre de 8 ans, mais tout à fait fière et admiratrice devant la superbe réaction des enfants. Avec raison. Jamais à l’époque où j’avais 8 ans un garçon n’aurait pu devenir une petite fille tout à coup sans se faire regarder croche et traiter de tapette ou d’autre nom full classy dans le même genre.

Pour l’instant, la plupart des chercheurs en psychologie du développement s’entendent pour dire que l’identité sexuelle se précise vers 4 ans chez un enfant. Il y n’a vraiment presque pas de chances que ex-Diego change d’idée et veuille redevenir un garçon. Il est fort probable qu’on ait expliqué à ses parent que pour lui éviter des problème d’identité, il serait préférable de la laisser s’identifier comme une petite fille en attendant sa puberté pour démarrer un éventuel traitement hormonal et se préparer à une chirurgie de réattribution sexuelle.

Comme l’expliquait ma belle Laci adorée, les genres binaires (fille/garçon) est un concept occidental. En Inde, il y a les Hijra, les Fa’fafine en Polynésie, les Khanith au Sultanat d’Oman, le troisième genre est un concept répandu au Moyen-Orient et en Asie. (attention, même si le troisième genre est officiellement reconnu dans ces pays, la stigmate sociale est encore très grande.)

D’où ça vient tout ça? Comment on devient transgenre?

Je sais pas, un surplus d’hormones pendant la grossesse, une névrose de la mère, une soirée trop arrosée dans le laboratoire du Bon Dieu, un bogue dans la Matrice, on s’en fout. Le fait est que si Georgette se sent plus comme un Gérard, c’est pas une mini-jupe qui va le faire sentir bien dans sa peau. Et c’est fucking pas de nos affaires.

Bon ok, mais les travestis là dedans?

Ben mon avis là dessus: Heille, les filles ont toutes le beau linge et le maquillage hot, on peut bien partager non? Pis si t’es game pour porter des talons haut à 6 pied 2, 200 lbs, t’es plus courageux que moi. You go girl!

Travesti ou transgenre, ça vous fait pas mal tant qu’ils ne vous sautent pas dessus pour vous agresser non? ( et les agresseurs sont pas plus fréquent chez les transgenre que chez les « normaux »)

Moi, j’aimerais beaucoup avoir une amie drag-queen qui aurait peut-être des trucs pour habiller ma carrure de joueur de football…

Alors, est ce que Matante vous dit de remettre votre orientation sexuelle en question? Non, pantoute, elle vous dit juste que si vous êtes pas certains à 100%, ben c’est VRAIMENT normal et que tout est possible. Mettre un nom dessus peut aider à bien se sentir dans sa sexualité et à accepter les titillements occasionnels à l’autre extrémité du spectrum, mais c’est pas obligatoire. Moi, je suis une femme cisgenre velue et carrée hétéro avec fantaisies lesbiennes occasionnelles et j’ai décidé que c’était correct que je me sente drôle en regardant « Howling 2 »

image

Holly god of cleavages, cette poitrine est extraordinaire…

Peut-être que le terme de pansexuelle pourrait s’appliquer dans mon cas, je sais pas, je vais continuer d’y penser…

Au prochain épisode: on parles de guidounes!

AVERTISSEMENT AVERTISSEMENT AVERTISSEMENT AVERTISSEMENT

Dans les prochains jours/semaines, je vais vous parler de sexualité et de mes réflexions sur le sujet. Mon but est de me positionner personnellement par rapport à ma vision de ma sexualité et de questionner mes opinions et me mettre au défi intellectuellement. J’ai choisi de faire cette démarche de façon publique parce que j’ai envie d’une conversation franche et adulte sur le sujet et je sais que je ne suis pas la seule. Le sexe est partout dans notre culture, nous somme tous constamment en contact avec la sexualité, mais dès qu’on en parle sérieusement, tout le monde se transforme en novice de couvent qui ne sais pas la différence entre les petites filles et les petits garçons. On se cache derrières nos mains et on a un petit rire gêné.

Je vais vous parler de sexe de façon adulte et précise, sachez donc que:

1- Matante Elise n’est pas une sexologue (je suis une secrétaire cochonne à la place), mais elle a un sexe, elle s’en sert et ces billets contiendront beaucoup d’info sur ma sexualité, je ne me cacherai pas, il y aura probablement du TMI (too much information) pour certains. Mais c’est le seul repère que j’ai et j’espère que mes aveux candides et comiques vous inspireront à ouvrir le dialogue plutôt que de vous choquer.

2- Je vais parler de plusieurs aspects de la sexualité, certains seront positifs, d’autres controversés et d’autres carrément négatifs et/ou terrifiants. Et je ne parlerai pas seulement de pratiques que j’approuve, mais aussi de choses qui vont à l’encontre de mes valeurs et que je trouve personnellement répugnantes. Soyez-en conscient et gardez l’esprit ouvert. Il sera entre autre question de :

l’image corporelle personnelle et publique,

les réseaux sociaux par rapport à la sexualité, le cybersexe, le revenge porn,

l’anatomie sexuelle et son fonctionnement,

les pratiques sexuelles autres que la pénétration vaginale: la masturbation, le sexe anal, le sex oral, le fingering, le fisting etc.

d’identité sexuelle incluant: homosexualité, asexualité, bisexualité, transsexualité, « genderqueer »

BDSM, poney play et le role playing sexuel,

fétichismes (incluant uro et scatophilie),

le casual sex, les relation ouvertes, l’échangisme, les ménages à trois,

La culture du viol, les agression sexuelles, le slut-shaming, la dégradation sexuelle, le victim blaming,

la bestialité et la pédophilie,

le féminisme, la mysoginie et la mysandrie dans l’optique sexuelle

le consentement enthousiaste, les jouets sexuels, la pornographie, la littérature érotique.

3-Le ton des différent billet va varier selon le sujet (je ne m’attend pas à faire beaucoup de joke sur la culture du viol, mais il y aura sûrement quelques rigolades sur le sexe anal ou les vibrateurs et assurément beaucoup de blagues sur mon image corporelle) et je vais essayer d’énoncer clairement le sujet de chaque billet dans le titre, libre à vous d’éviter ceux qui vous rendent particulièrement mal à l’aise. Cela dit, j’espère que vous essayerez comme moi d’avoir un esprit ouvert et une curiosité saine et que vous lirez tous les billets. Mais rien ne vous y oblige et je ne jugerai personne.

4-Il n’y aura aucune photos nues ou pornographique dans les billets. Donc Safe for Work, mais le langage sera cru. Je suis d’avis que la lecture en sera bénéfique pour toute personne ayant débuté sa puberté depuis quelques mois. J’ai la conviction personnelle que de cacher la sexualité et tous ses aspects aux jeunes est extrêmement dommageable et encourage la honte et les fausses idées destructrices. Je crois que d’en parler de façon adulte, positive et claire (et pourquoi pas ludique) les encouragera à prendre des décisions éclairées et matures face à leur sexualité le moment venu. Cela étant dit, la décision de quand et comment aborder le sujet de la sexualité avec un mineur appartient aux parents à 100%.

5- Je vous encourage, non, laissons la fierté de côté, je vous supplies à genoux de commenter, donner votre opinion, poser des questions, suggérer des sujets et de PARTAGER les billets. Partagez, partagez, partagez. Je cherche à nourrir ma réflexion et vos opinions, tant qu’elles resteront respectueuses, seront autant d’éléments qui serviront exactement à atteindre ce but. Plus on sera de fous mieux se sera. Je veux une orgie intellectuelle bon!

J’ai déjà un billet d’enregistré et de programmé pour demain, je vais en écrire d’autres dans les prochains jours, mais je vais essayer de me limiter à en publier maximum 2 par semaine, question de ne pas gaver les gens.

Ok, c’est parti!

Let’s talk about sex Baby…

Je suis présentement en train de lire le blogue « Jenny reads 50 Shades …» et je me bidonne comme une folle. Je n’ai pas lu l’opus de E.L. James au-delà des 200 pages et des trois scènes de sexe en extrait gratuit sur Google Play Read, parce que ces 200 pages m’ont convaincue que ce livre était d’une niaiserie crasse.

Ce n’est pas le sexe dans ce livre qui me dérange, j’aime bien la littérature coquine, c’est le langage digne de la maternelle. Même les romans Harlequin à couverture rouge (pour ceux qui ne connaissent pas le code de couleur, les romans rouge de Harlequin contiennent des scènes de sexe) sont moins culcul que 50 nuances de maternelle. La société occidentale a tellement peur du sexe qu’on qualifie de « risqué » et « érotique » un livre supposément sur le BDSM dont l’héroïne universitaire de 22 ans utilise l’expression « down there » pour faire référence à ses parties génitales. Ça s’appelle une vulve Anastasia, c’est pas impoli, c’est le mot technique dans le dictionnaire.

Une vulve.

Ensemble des organes génitaux externes, chez la femme et chez les femelles des mammifères placentaires.

Un clitoris.

Petit organe érectile de l’appareil génital externe de la femme situé à la partie antérieure de la vulve.

Un pénis.

Organe mâle de la copulation et de la miction.

Un vagin.

Organe génital interne de la femme et des femelles de mammifères placentaires, qui s’attache à une extrémité autour du col de l’utérus et qui s’ouvre à l’autre extrémité au niveau de la vulve.

Des testicules.

Glande génitale mâle qui élabore les spermatozoïdes et sécrète les hormones mâles.

Larousse 2014

Ce livre est une honte à la littérature érotique, à la culture BDSM et au sexe en général. On s’entend, la pornographie, quel que soit sa forme, n’a pas à être réaliste, elle vend du rêve comme toute autre œuvre de fiction, mais ce genre de livre nunuche encourage la notion que le sexe est quelque chose de sale qui doit être caché, ignoré et qui se fait de façon instinctive. Qu’une fille de 22 ans, vierge, qui ne s’est jamais masturbée va devenir une déesse de l’orgasme automatiquement au moment de la déchirure de son hymen. Et que pour pratiquer la domination/soumission, il faut nécessairement être craqué mental et avoir été abusé.

Et je ne parlerai même pas du fait que la relation entre Anastasia et Christian répond à TOUS les critères d’une relation abusive. Jen l’explique beaucoup mieux que moi, je vous invite à lire son blogue.

Grrr…

imagesCAGTPV0A

Non, les abus qu’a subit Christian Grey ne l’ont pas rendu adepte de Sado-masochisme, ils l’ont transformé en abuseur contrôlant freak, ce qui est absolument aux antipodes d’un dominateur responsable.

Grow. the. fuck. up. E.L. James.

Its-not-worth-the-jail-time

Et comme c’est une britannique qui a écrit ce livre, elle n’a même pas l’excuse d’avoir grandi dans le puritanisme américain, comme Stephanie Meyer. (en passant, Twilight a aussi 100% au test de la relation abusive. Vive la romance moderne…)

La perception que nous avons du sexe est tellement bizarre. C’est omniprésent dans la société, on ignore totalement l’existence de l’asexualité, on excuse toutes sortes de comportement totalement inadmissibles, on traite la virginité à l’âge adulte comme une maladie honteuse, et pourtant, quand je parle de mon B.O.B. (battery operated boyfriend), les gens deviennent rouges comme des tomates et veulent se cacher sous le tapis. J’ai 34 ans, je suis en santé et je suis célibataire depuis 10 ans, et les gens sont surpris de savoir que j’ai un vibrateur et que je m’en sers? Ben oui, et ça fait que je ne suis pas frustrée sexuellement et je n’ai pas envie de me jeter sur le premier gars qui passe juste parce que je suis en manque de cul. Non, c’est pas pareil qu’une relation sexuelle à deux, mais ça aide à faire passer le surplus d’hormones au moment de mon ovulation. Et ÇA NE FAIT DE MAL À PERSONNE!!!

Peut-être que si on expliquait aux garçons que se masturber c’est correct, qu’on peut soulager et contrôler ses érections par soi-même de façon satisfaisante et qu’il existe plein de jouets sexuels très efficaces et sécuritaires, on aurait plus besoin d’expliquer les abus sexuels par « il a pas pu se retenir, il était trop excité, c’était trop avancé, il était trop tard pour changer d’idée ». Juste une idée comme ça…

Matante Elise va vous parler de cul dans les prochaines semaines, attachez vos ceintures de chasteté, ou mieux, allez vous acheter une douzaine d’huîtres et une bouteille de mousseux, allumez les chandelles, mettez du Barry White et sortez vote B.O.B ou votre P.G. (Plastic Grilfriend).

Enjoy!

LES INNOCENTS SONT HEUREUX, MAIS FONT BEAUCOUP DE DOMMAGES.

Matante Elise a pété une coche hier sur son compte Facebook (si vous tenez à savoir, voici le lien ici) et, comme chaque fois que quelque chose me met en mautadine, la Muse se met au travail.

musevvv

Je vais vous donner quelques trucs pour augmenter votre QI virtuel de façon exponentielle.

La coche que j’ai pétée hier était plus centrée sur le phénomène de la mesquinerie qui se cache en chacun de nous, mais le cours/sermon d’aujourd’hui sera sur un sujet un peu plus subtil dans sa nuisance, mais non moins dommageable : la désinformation.

Quelle soit de nature délibérée et méchante (l’ex de Zoe Quinn qui prétend qu’elle a couché avec un critique de jeux vidéo du site Kotaku pour avoir de meilleurs avis sur le jeu qu’elle a développé ou toute autre forme de revenge porn), involontaire (vous voyez un lien vers une vidéo qui apparemment contient une information absolument vitale sur votre fil d’actualité Facebook, mais pour la voir vous devez d’abord la partager), ou naïve (votre cousine a partagé le statut de son troisième voisin et ils mentionnent que la police veut avertir la population et c’est TRÈS IMPORTANT QUE VOUS LE PARTAGIEZ À TOUS VOS AMIS, ÇA POURRAIT LEUR SAUVER LA VIE!!!!!!).

Ici, je vais me concentrer sur la désinformation involontaire et naïve, Matante n’a pas envie de parler de la désinformation méchante et du revenge porn aujourd’hui, je n’ai pas le temps de prendre une douche à l’eau de Javel pour me laver de toute la merde dans laquelle je devrais jouer pour parler de ce sujet ce soir. (Chronique à venir : Le revenge porn, ou comment y a des coups de genoux dans les couilles qui se perdent)

INTRODUCTION :

Personne n’a la science infuse, pas plus vous que moi, mais la plupart des êtres humains sont avides de savoir, sous une forme ou une autre. Si ce n’est pas toujours du savoir empirique, on est quand même curieux. On veut savoir qui sera repêché par le Canadien, où se trouve le corps de Jimmy Hoffa, qui a gagné la guerre du Vietnam (c’est le Vietnam, les USA ont perdu cette guerre, croyez-le ou non), de quelle couleur étaient les bretelles de Napoléon, si c’est vrai que Cléopâtre était une cochonne, si Angelina Jolie garde des couteaux dans son lit, etc.

Et bien entendu, les histoires juteuses et/ou mystérieuses nous fascinent. C’est pour ça que les gens pensent pour la plupart que la disparition d’Amelia Earhart est un des plus grands mystères de l’Histoire alors que la découverte d’ossements humains de femme dans sur l’île de Nikumaroro et de débris dans l’océan non loin semblent prouver l’hypothèse la plus simple, l’écrasement mortel. Reste à prouver que ce sont les restes d’Amélia, mais je mettrais plus mon cash là-dessus que sur le triangle des Bermudes ou une île où elle jouerait au frisbee avec Elvis.

Et bien entendu, cette fascination entraîne la popularité de « documentaires », d’articles ou de « séries documentaires » vraiment « scientifiques » comme le show le plus drôle de la télé « Nos ancêtres extraterrestres » diffusé sur Historia. L’ancienne étudiante en Histoire que je suis pisse dans ses culottes juste à regarder 5 minutes de cette émission « sérieuse ».

Sans joke, ce mec est l'expert de cette série.

Sans joke, ce mec est l’expert en chef de cette série.

Truc numéro un :

LES DOCUMENTAIRES NE SONT PAS TENUS DE DIRE LA VÉRITÉ.

Ils ne peuvent pas NUIRE À LA RÉPUTATION OU À LA SÉCURITÉ D’AUTRUI, sous peine de poursuite pour libelle, mais rien ne les empêchent d’omettre des faits ou des preuves qui vont à l’encontre de leur hypothèse, ou, de façon encore plus pernicieuse, d’utiliser l’absence de preuve comme étant une preuve.

C’est pourquoi, encore aujourd’hui, vous trouverez des tonnes d’ouvrages et autres productions pseudoscientifiques qui vous diront que le fait qu’on ne sache pas comment ont été construites les pyramides d’Égypte est une PREUVE IRRÉFUTABLE que ce ne peut pas être les Égyptiens. Tsé, le film Stargate? Totalement vrai à 100 %, c’est les extra-terrestres qui ont construit les pyramides!

Vraiment, je vous jure!

Vraiment, je vous jure!

On n’est pas 100 % certains des méthodes utilisées pour la construction de certaines cathédrales, mais personne ne remets en question l’identité des constructeurs parce qu’on a des traces écrite de l’identité des maîtres-bâtisseurs. Mais comme on n’a pas le contrat de Dessau pour les pyramides, c’est forcément E.T.

Ce genre de système de pensée suppose aussi que nos ancêtres étaient forcément stupides. On n’arrive pas à trouver comment ils ont pu calculer l’inclinaison de la pyramide pour arriver à pi ou au nombre d’or, donc c’est impossible que de simples humains soient arrivés à trouver cette proportion. Nous sommes bien entendu tellement plus évolués qu’eux, impossible qu’ils puissent faire quelque chose qu’on n’arrive pas à faire.

Newsflash : on n’est pas plus intelligents, on a juste de meilleurs outils, ce qui a pour effet qu’on est probablement pas mal moins débrouillards.

Aussi, je vais vous dire quelque chose à propos du nombre d’or : ÇA REND LES CHOSES BELLES À REGARDER. Si vous construisiez un monument à un roi-dieu que vous vénérez, serait-il possible que vous essayiez très très fort de le rendre agréable à l’œil? Il est fort probable que ce ratio ait été connu vaguement ou plus précisément par les architectes égyptiens. Il est PARTOUT DANS LA NATURE. Beaucoup de théories en astrophysique ont été d’abord mentionnées dans des écrits de la Grèce Antique avant d’être découvertes à nouveau durant la grande époque scientifique. (je vous encourage fortement à visionner la série Cosmos, animée par l’astrophysicien Neil DeGrasse-Tyson, un bijou de vulgarisation scientifique, la maîtrise des mathématiques et les connaissances en astronomie des peuples antiques va vous foutre sur le cul).

Même chose pour la médecine, Hippocrate parlait des bienfaits de l’hygiène, puis au Moyen-Âge on déconseillait les bains qui « affaiblissaient le système », avant que les champs de bataille modernes nous fassent réaliser le lien de cause à effet entre saletés-bactéries-ayoye je meurs et qu’une bonne hygiène devienne un principe de base. Du savoir perdu, il y en a des tonnes sur près de 3 millions d’années d’évolution de l’Humanité, et un jour on « découvrira » peut-être le fabuleux principe physique derrière la construction de Khéops. Et peut-être qu’on l’a déjà découvert, mais j’ai abandonné ma carrière d’historienne et je suis trop paresseuse pour faire des recherches, l’idée c’est que le fait qu’on ne sait pas comment ils ont fait ne prouve pas l’impossibilité qu’ils l’aient fait.

Tangente qui s’éloigne du sujet dites-vous? Ah, mais non, internautes de peu de foi! Croire tout et n’importe quoi sur la foi aveugle en « l’expertise » d’une personne est une forme de désinformation naïve.

Truc numéro deux :

LES MENTERIES POPULAIRES SONT PLUS FORTES QUE LA VÉRITÉ

L’exemple qui fait jumper Matante Elise le plus haut au-dessus de sa chaise est le fameux mouvement anti-vaccin (donnez-moi deux minutes, je dois aller crier de rage dans un oreiller pour me calmer, la simple mention de ce mouvement me mets en !@#$%?&*)

En 1998, un médecin britannique du nom d’Andrew Wakefield a publié un article citant une relation entre le vaccin RRO (rougeole, rubéole et oreillons) et l’autisme. Le bon docteur Wakefield a remarqué que la majorité des enfants de sa recherche qui ont été diagnostiqué comme étant autistes avaient récemment reçu le vaccin et en est tout de suite venu à la conclusion que vaccin RRO=autisme.

Le fait est que le diagnostic d’autisme chez l’enfant est souvent fait à l’âge de 2 à trois ans, le temps qu’on puisse remarquer un problème de communication chez l’enfant. Qu’est-ce qui se donne à cet âge-là aussi? Le vaccin RRO.

Je portais un chandail bleu le 11 septembre 2001, je n’en mets plus maintenant, car les chandails bleus attirent les terroristes.

Ouais…

En janvier 2011 le British Medical Journal a qualifié l’étude du Dr Wakefield de frauduleuse et a accusé le bon docteur d’avoir falsifié les résultats de sa recherche qui, en passant, s’était étendue sur un échantillon élargi et représentatif de la population de…

12 enfants.

Ouais…

Malgré toutes les recherches qui ont prouvé l’invalidité de la recherche de Wakefield, malgré toutes les preuves qui ont été données de l’inexistence d’un lien de cause à effet entre la vaccination et les maladies comme l’autisme, la sclérose en plaques, l’Alzheimer et les maladies auto-immunes, il y a encore des gens qui croient dur comme fer que les vaccins sont des poisons administrés à la population pour faire du cash facile. Merci Jenny McCarthy, grâce à ton expertise médicale extraordinaire, le CDC a enregistré 288 cas de rougeole entre le 1er janvier et le 23 mai 2014, le taux le plus élevé en 20 ans!

I know Jean-Luc, I don't get it either.

I know Jean-Luc, I don’t get it either.

Je vous mets l’excellent article du Pharmachien sur le sujet, il est plus drôle et plus intelligent (et plus mignon, mais ça c’est un autre sujet) que moi :

http://lepharmachien.com/vaccins/

(Aussi, je ne vous dirai pas à quel point la militante pour une meilleure compréhension des troubles de santé mentale que je suis est insultée par l’idée que des gens préfèrent voir leur enfant mourir d’une maladie facilement évitable plutôt que de risquer de peut-être avoir un enfant autiste.)

Bref, si vous êtes anti-vaccin, ne le dites jamais devant moi, je vais probablement perdre tout contrôle…

Its-not-worth-the-jail-time

Bon, là je suis dans la SCIENCE, je vous endors et vous vous demandez ce que ça a à voir avec votre compte Facebook. Et bien, croire sans questionner mène à partager sans savoir et, comme on l’a vu avec les vaccins, ça peut être très dommageable et potentiellement mortel.

Truc numéro trois

VÉRIFIER UNE INFO C’EST PAS COMPLIQUÉ

Que vous partagiez un article TRÈS IMPORTANT QUI POURRAIT VOUS SAUVER LA VIE sur Facebook qui dit à vos amis que de faire votre NIP à l’envers va appeler la police part d’un bon sentiment, mais seulement, c’est archi-faux.

Aucun fabricant de guichets automatiques n’a installé de système raccordé à la centrale de police dans sa machine. C’est le système d’alarme qui appelle la police et celui-ci n’est pas intégré dans la machine elle-même.

Aucun cas de porte-clé donné dans une station-service contenant un traceur qui dit aux voleurs quand vous êtes en dehors de la maison n’a été rapporté à la police.

Le corps de Walt Disney n’est pas conservé cryogéniquement.

Les burgers de chez McDonald ne contiennent pas de viande de vers.

Et j’en passe,

et j’en passe,

et j’en passe.

Le site auquel vous mèneront les liens ci-haut s’appelle Snopes, c’est une excellente ressource pour vérifier la véracité des affirmations circulant sur les réseaux sociaux et que votre matante vous envoie par courriel. Il est seulement en anglais, mais je cherche activement une source d’info équivalente en français et je vous la donnerai dès que j’aurai trouvé. J’ai même demandé l’avis d’un expert! (J’ai envoyé un courriel à François Charron pour lui demander s’il en connaissait un).

Sinon, Google translate n’est pas parfait, mais il peut vous donner une idée générale du contenu de l’article de Snopes et au moins vous saurez avec le ti rond rouge, jaune ou vert, si l’histoire est vraie ou non.

Cela dit, une simple recherche sur Google peut souvent vous donner l’heure juste. Comme quand ma tante Marie-Paule s’indignait de l’info selon laquelle Target appartenait à un groupe islamiste extrémiste. À l’époque, je ne connaissais pas encore Snopes, mais 30 secondes sur Google m’ont permis de découvrir que Target est 100 % américain élevé au maïs et à la tarte aux pommes et va à l’église tous les dimanches.

Pour le fun, l’histoire de Target (en français).

Comment savoir si les sites qui sortent de votre recherche Google sont fiables? Bien, commencez par les sites officiels des organismes en questions. Une visite de 2 minutes sur le site de l’ALSA vous permet de voir que les photos prétendant que la fondation utilise 20 % de ses fonds pour des frais administratifs sont de la foutaise, la vérité est 7 %. Wikipédia peut aider, mais il faut garder en tête que ce n’est pas fiable à 100 %, puisque tout un chacun peut éditer le contenu. Souvent, visiter quelques sites assez fiables (agences gouvernementales, agences de presse, sites officiels) qui disent tous la même chose est une bonne façon de savoir qu’on a affaire à une VRAIE information.

Mais surtout, méfiez-vous des sites qui ne mettent pas de liens vers la source d’une citation attribuée au président-directeur-général de Walmart qui dit que leurs magasins ne vendront plus de sapins de Noël pour ne pas offenser les raëliens. Si le statut de mononcle Réjean affirme que François Charron en a parlé à Salut Bonjour ce matin, qu’il mette le lien vers la chronique en question, elles sont toutes sur son site!

Ne partagez JAMAIS un article ou une vidéo AVANT de l’avoir vue ou lu. Vous n’avez AUCUNE idée du contenu que vous partagez et vous risquez de partager de la pédophilie, des virus, de la pornographie ou du libelle sans même le savoir. Les sites qui vous demandent de partager pour pouvoir voir une vidéo? 100 % non fiables. Même chose pour ceux qui exigent que vous cliquiez j’aime avant de pouvoir avoir accès au contenu. Vos j’aime apparaissent sur les murs de vos amis.

Pensez aux conséquences potentielles avant de partager quelque chose. L’an dernier, une photo d’une adolescente ressemblant à Cédrika Provencher circulait sur Facebook. Quand j’ai vu ça, j’ai tout de suite pensé à 2 choses : 1- si vous croyez que vous avez retrouvé une personne disparue, c’est à la POLICE que vous devez donner votre information, pas à vos amis Facebook. Et 2- Cette info est probablement fausse et ASSURÉMENT dévastatrice pour la jeune fille sur la photo et sa famille, mais aussi et surtout, pour les parents de Cedrika. Du sel dans la plaie, pour un petit thrill de sensations fortes, ces gens ont torturé de pauvres parents qui vivent déjà un enfer quasi insurmontable.

CONCLUSION

Ok, c’est de la job et vous n’avez pas le temps de faire des recherches ou de réfléchir à ce que vous faites. Dans ce cas, abstenez-vous donc de partager une info dont vous ne connaissez pas la véracité. PERSONNE ne vous oblige à partager le statut de matante Georgette. Partagez celui de Radio-Canada, ou celui du ministère de la Santé, mais laissez faire ce site qui n’est pas capable de nommer les sources qui ont juré craché qu’ils ont vu Tupac dans un Walmart de Saint-Profond, ou le statut de l’ami du beau-frère du voisin du cousin de votre meilleure amie qui vous jure que le Coke est un excellent spermicide.